Le Nouvelliste, édition spéciale Terroirs du 4 décembre 2015

L’hiver en vert

DÉCO Après un si bel automne, pas question de laisser la grisaille s’installer. Dans nos intérieurs et sur nos balcons, fleurs et plantes vertes sont encore de saison.
Avec l’aide de Delphine Mettaz et Grégory Van Meyel, nous vous avons déniché quelques jolis spécimens.
TEXTE FRANCE MASSY, PHOTOS SACHA BITTEL

Grégory Van Meyel et Delphine Mettaz du Point Vert à Conthey apportent leurs conseils sur le choix des plantes et fleurs pour égayer notre intérieur.

 Pour fleurir son appartement durant les fêtes de fin d’année, il y a l’incontournable poinsettia.
Un peu commun aujourd’hui, on peut lui rendre son glamour en optant pour une plante de beau volume ou en regroupant plusieurs petits pots dans une jardinière. Celle qu’on appelle aussi étoile de Noël joue souvent les capricieuses. Le poinsettia réclame une salle chauffée mais pas trop (20° au maximum), ne supporte pas le soleil direct, ni les courants d’air. En rouge classique, toujours chic, mais aussi en rose tendre ou en jaune crème, cette plante tropicale exige un arrosage régulier mais peu abondant (surtout pas d’eau stagnante).
Bref, celle qu’on nous vend comme une belle plante commode n’est pas si facile à vivre.

LES CLASSIQUES
Autre classique, mais pour l’extérieur, l’hellébore ou rose de Noël. Cette plante rustique et vivace est en réalité une gracieuse délicate et raffinée. Ses fleurs évoquent de grandes églantines. Les couleurs vont d’un camaïeu de vert au grenat foncé ou au noir intense en passant par des blancs veinés, des roses tendres ou violacés. On craque pour cette renonculacée qui fleurit dans nos jardins de décembre à mars et supporte avec grâce la mise en pot. On peut même l’utiliser en fleurs coupées. Un véritable cadeau...

L'azalée

Un rhododendron à la maison

Quand on sait qu’à l’état naturel, les azalées fleurissent fin avril - début mai, on comprend qu’il faille prendre soin de ces rhododendrons que les horticulteurs «forcent» à fleurir en décembre pour égayer notre hiver.
Pour conserver cette belle floraison, il vaut mieux installer l’azalée en pleine lumière mais pas au soleil direct, dans une pièce pas trop chauffée et lui assurer un arrosage régulier.
Le terreau doit toujours rester humide, certains préconisent un bain hebdomadaire mais surtout pas d’eau dans la soucoupe.

Le Cactus de Noël

Une plante antirides

Rien qu’à prononcer ces noms botaniques, «Schlumbergera» ou «Zygocactus»,
gymnastique faciale assurée! Même si on en trouve partout, ce cactus sans
piquants ne manque pas de charme. Pour autant qu’on ne le déplace pas trop,
le cactus de Noël est une plante facile qui égayera votre intérieur par ses fleurs
éclatantes. Rouge, orange, fuchsia, jaune, blanc, il y en a de toutes les couleurs.
Il arrive que lorsqu’on en achète un, ses fleurs et ses boutons tombent, il peut
également perdre des segments de tiges... Pas de panique, une fois acclimaté
à son nouvel environnement, le cactus de Noël sera sage comme une image.

Le calocephalus

Un buisson de dentelles

Trop mimi cet arbuste au feuillage persistant! Ses
branchages fins s’emmêlent jusqu’à évoquer un buisson
de dentelles. On le marie avec des bruyères ou des
petits conifères. Ici, on lui a donné la compagnie d’un joli
bonhomme paré pour affronter l’hiver. Le calocephalus
résiste aux premières gelées. Il ne demande presque
pas d’eau et s’il sèche dans son pot, il n’en demeure pas
moins beau.

La calathea et le maranta

Des plantes vertes qui en jettent

Ne la cantonnez pas au printemps ou à l’été, fleur d’automne et d’hiver par
excellence, la pensée se décline en maints coloris et apporte une touche gracieuse
à une jardinière de saison froide. Autre bonne nouvelle, au printemps et
en été ou, à l’automne et en hiver, les pensées ne réclament que très peu de
soins.

Pour l’accompagner, choisissez parmi la vaste gamme des végétaux qui résistent
au gel. Faites un essai de disposition avant de planter les végétaux dans
votre jardinière. Optez pour des feuillages et des couleurs différents. Tout est
dans la composition.

La jardinière

Pensée for ever

Ne la cantonnez pas au printemps ou à l’été, fleur d’automne et
d’hiver par excellence, la pensée se décline en maints coloris et apporte
une touche gracieuse à une jardinière de saison froide. Autre
bonne nouvelle, au printemps et en été ou, à l’automne et en hiver,
les pensées ne réclament que très peu de soins.

Pour l’accompagner, choisissez parmi la vaste gamme des végétaux
qui résistent au gel. Faites un essai de disposition avant de
planter les végétaux dans votre jardinière. Optez pour des feuillages
et des couleurs différents. Tout est dans la composition.

Les fleurs séchées

Ces belles immortelles

L’offre des fleurs séchées et artificielles s’est beaucoup développée.
Oublié le plastique kitch, on trouve aujourd’hui des bouquets
qui font très réalistes. Alors, si vous êtes phobique d’arrosages, si
vous n’avez pas la main verte, craquez pour des arrangements immortels.

 Avec un peu d’imagination, vous pourrez leur donner un air
très naturel. Et autrement, rabattez-vous sur des créations de professionnels.
Certaines boutiques spécialisées se font fort de donner
vie à vos désirs les plus colorés.

Retrouvez cet article sur le site du Nouvelliste